Crise de psoriasis : les gestes à connaître

No Comments

Le psoriasis est une maladie de la peau, encore trop répandue de nos jours. Hommes ou femmes, et même des enfants en sont touchés, et ce, à l’échelle mondiale. Faut-il s’en alarmer ?

Quelle est la gravité de cette pathologie ?

Le fait est que le psoriasis n’est pas une maladie si grave que cela. Il est assez bénin, cependant, il peut être handicapant au quotidien. C’est-à-dire qu’en soi, le psoriasis n’est pas une maladie importante mais vivre avec chaque jour peut s’avérer épuisant pour qui en est victime. De plus, il peut arriver que des crises surviennent, compliquant à loisir la vie du sujet. Ce n’est pas toujours évident pour ceux qui souffrent de psoriasis de gérer de telles crises. Que doivent-ils savoir sur la question afin de mieux supporter cette maladie et avoir les bons gestes en cas de crise ? D’abord, définissons avec plus de précision ce qu’est le psoriasis. Il s’agit d’une maladie auto-immune liée à une inflammation chronique de la peau, difficile à traiter. Ce qui veut dire que ce n’est pas une maladie qui survient de façon ponctuelle mais qui est là tous les jours, ce qui la rend éprouvante pour les malades.

Détails sur le psoriasis

Le psoriasis, on l’a dit, n’est pas une maladie d’une grave importance et ne met pas en danger la vie de ceux qui en souffrent. Mais elle peut être sérieusement handicapante au quotidien. Comment se manifeste le psoriasis ? Quels en sont les symptômes ? Le psoriasis se manifeste par des plaques de peau sèches et de couleur rouge recouvertes de croûtes ou de squames blanches. Ces plaques peuvent apparaître sur n’importe quelle partie du corps, sur les membres supérieurs, sur les membres inférieurs, sur le dos, le ventre, le torse, etc. Mais y a-t-il des terrains favorables à l’apparition du psoriasis ou n’importe qui peut en être affecté ? En fait, ce sont les personnes génétiquement prédisposées qui en sont sujets. Ce qui veut dire que si dans la famille, notamment l’un des parents ou les deux, une tante, un oncle, un grand-père ou une grand-mère en a été affecté, il y a des chances qu’une personne en soit atteinte à son tour. Et le psoriasis apparaît suite à un facteur physique ou psychologique qui favorise son développement. En France, ce sont 1 à 2 % de la population qui est touchée, enfants, hommes et femmes.

Que faire en cas de crise ?

Si jamais une crise survient, il y a des gestes permettant de la gérer au mieux. En premier, utiliser des produits riches en lipides pour apaiser très vite la peau. Il s’agit en l’occurrence de Ictyane HD de Ducray, de Lipikar de La Roche-Posay, du baume Atoderm PP de Bioderma ou de la crème Dexeryl de Pierre Fabre médicament. Comment procéder ? Il faut appliquer la crème ou le baume sur tout le corps, encore et encore, le but étant d’hydrater au maximum la peau, ce qui réduira l’intensité de la crise. En opérant ainsi, on fait en sorte que la peau soit plus sensible au traitement. Puis, il faut prendre l’habitude d’utiliser un pain dermatologique pour la toilette, ou un gel nettoyant surgras sans savon, le but étant, comme toujours, de ne pas sécher davantage la peau. La Roche-Posay, Ducray, Pierre Fabre, Bioderma, etc. proposent tous de tels pains et gel nettoyant.

Acquérir les bons gestes

Pour les cheveux, ou plus précisément le cuir chevelu, ne pas utiliser n’importe quel shampoing, mais uniquement ceux contenant de l’acide salicylique, par exemple Node K de Bioderma ou le Kertyol pso de Ducray. Se laver la tête deux fois par semaine avec. Les autres fois, il est possible d’utiliser d’autres shampoings, mais doux, tels que Node A de Bioderma ou Extra-Doux de Ducray ou shampoing au lait d’avoine de Klorane. En utilisant ces produits, un sujet réduit considérablement les crises au niveau du cuir chevelu. Pour le reste du corps, lorsque des crises de démangeaisons se déclenchent, il faut utiliser des gels sans corticoïdes tels que Dapis ou Apaisyl ou encore la crème CortiSedormyl.

Au quotidien

Pour prévenir les crises et mieux vivre avec le psoriasis, il y a de bonnes habitudes à acquérir. Cela concerne aussi bien l’hygiène que l’alimentation ainsi que la gestion de stress. Jour après jour, veiller à n’utiliser que de l’émollient doux et sans parfum, d’éviter à tout prix les exfoliants susceptibles d’irriter la peau. Prendre des bains tous les jours mais pas trop chauds, en y mettant des produits apaisants. Côté alimentation, limiter la consommation d’alcool et de sucre, manger équilibré, notamment des aliments riches en oméga-3 anti-inflammatoires. Pour réduire le stress, faire des exercices de relaxation, du sport de façon régulière, de longues marches, des massages, prendre le temps pour soi, etc.

 

Categories: Maladie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *