Comment pratiquer l’hystérosalpingographie ?

No Comments

Parmi les examens radiographiques, on retrouve l’hystérosalpingographie. De quoi s’agit-il et comment se déroule-t-il ?

Qu’est-ce que l’hystérosalpingographie ?

Comme son nom l’indique, cet examen sert à observer l’utérus et les trompes de Fallope, deux éléments importants de l’appareil génital féminin. L’examen permet de détecter certains dysfonctionnements et des corps étrangers. Il peut être prescrit dans de nombreuses situations notamment si la femme ne parvient pas à tomber enceinte (problème d’infertilité). Une femme qui fait souvent une fausse-couche doit aussi subir cet examen, tout comme celles qui présentent des saignements anormaux en dehors des règles. Par ailleurs, l’hystérosalpingographie permet de détecter certaines malformations au niveau de l’utérus. Lorsqu’il y a occlusion des trompes, cet examen permet de le confirmer. A l’issu de l’hystérosalpingographie, le gynécologue peut confirmer la présence de fibrome utérin, l’obstruction des trompes, des pathologies de l’utérus, des microbes, des polypes, etc. Il peut demander d’autres examens si besoin.

Déroulement de l’hystérosalpingographie

Dans la salle d’examen, on retrouve la table basculante où est posé l’appareil d’hystérosalpingographie et le pupitre de commande. La patiente est prise en charge par un médecin spécialisé en radiologie. Elle est appelée à se dévêtir pour cet examen puis allongée en position gynécologique. Le médecin commence à introduire un spéculum dans le vagin avant de mettre une sonde au niveau de la cavité utérine. Il procède ensuite par l’injection d’un produit spécifique, opaque au rayon X. Ce produit devra atteindre les trompes et l’utérus afin de permettre de réaliser plusieurs clichés des différents organes à examiner. Quand réaliser cet examen ? La semaine (7 jours environ) suivant la fin des règles est le moment le plus recommandé. Après une hystérosalpingographie, la patiente peut présenter des saignements qui ne devraient pas l’inquiéter. Néanmoins, si ceux-ci sont importants, il convient d’aviser le médecin.

Categories: Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *